L'UNIVERSITÉ LIBERTÉ

L'UNIVERSITÉ LIBERTÉ

avril 20, 2015

Le grand départ de l’Hermione (Photos)

L'Université Liberté, un site de réflexions, analyses et de débats avant tout, je m'engage a aucun jugement, bonne lecture, librement vôtre. Je vous convie à lire ce nouveau message. Des commentaires seraient souhaitables, notamment sur les posts référencés: à débattre, réflexions...Merci de vos lectures, et de vos analyses.

Non loin de la Corogne

 



Suite du post :

La Fayette /USA - L'Hermione - Rendez des comptes transparents et publiquement aux citoyens-contribuables !




Une foule considérable a assisté samedi aux célébrations marquant le grand départ de l’Hermione vers les Etats-Unis. Des centaines de milliers de personnes ont savouré le superbe spectacle offert par la frégate et son imposante escorte lors d’une grande parade sur la Charente. Un véritable évènement national auquel a participé le chef de l’Etat, François Hollande, qui a parlé de « journée historique » et salué « un chef d’œuvre collectif ». Le président américain a lui aussi réagi, via une missive lue par le consul des Etats-Unis. Barack Obama souhaite « bon vent » à l’Hermione et rappelé que, de la guerre d’Indépendance américaine au débarquement de Normandie, « notre partenariat avec la France en fait le plus ancien allié de notre nation ».


L'Hermione lors de la parade samedi (© : FRANCOIS DIDIERJEAN)



  La frégate Latouche-Tréville accompagnant l'Hermione (© : MARINE NATIONALE)

(© : MARINE NATIONALE - STEPHANE MARC)
L'Hermione à l'assaut de l'Atlantique (© : MARINE NATIONALE)

Escale historique à Yorktown le 5 juin
235 ans après son illustre aînée, qui emmena La Fayette rejoindre les insurgés américains en 1780, l’Hermione, réplique de cette frégate de 65 mètres et 26 canons construite à Rochefort en 1778,  s’est donc élancée à l’assaut de l’Atlantique. Le départ a été donné en fin de soirée après un grand spectacle pyrotechnique qui a embrasé la côté charentaise.
Le feu d'artifice samedi soir (© : SIMON DAVID / CARO)
Le commandant Cariou (© : SIMON DAVID / CARO)
Commandé par Yann Cariou, le bâtiment, armé par un équipage de 75 hommes et femmes, va d’abord rallier les Canaries, où il est attendu le 1er mai. Puis, le 6 mai, l’Hermione mettra le cap vers les Etats-Unis pour rejoindre le 5 juin Yorktown. C’est là, en 1781, que fut signée la reddition du général britannique Cornwallis, contraint de capituler après la victoire décisive remportée par la flotte française sur sa rivale anglaise dans la baie de la Chesapeake. La bataille terrestre et maritime de Yorktown fut décisive et conduit la Grande-Bretagne à demander la paix en 1782 puis à reconnaitre l’indépendance des Etats américains l’année suivante, lors de la signature du traité de Paris.
Peinture représentant la bataille de la Chesapeake (© : DR)
Une aventure débutée en 1997
C’est sur cette base historique très forte que la reconstruction de l’Hermione a été lancée en 1997 à Rochefort. Un projet complètement fou, qui n’a pu voir le jour que grâce à la persévérance des membres de l’association Hermione – La Fayette (voir l’interview de son président, Benedict Donnelly) et des bienfaiteurs, notamment américains, de cette opération.
(© : DIDIER GEORGET - www.didier-georget.fr)
Après quasiment deux décennies de passion et de difficultés surmontées, le rêve devient aujourd’hui réalité et l’incroyable engouement que suscite l‘Hermione a de quoi emplir de fierté ceux qui lui ont permis de voir le jour.
(© : FRANCIS LATREILLE - ASSOCIATION HERMIONE - LA FAYETTE)
Les Etats-Unis, le Canada, Saint-Pierre et Miquelon puis Brest
L’aventure va maintenant se poursuivre de l’autre côté de l’Atlantique, où la frégate va recevoir un accueil mémorable dans un pays très attaché à son histoire et où La Fayette est étroitement lié à la guerre d’Indépendance. En tout, une douzaine d’escales sont prévues aux Etats-Unis. Après Yorktown (5-7 juin), la frégate française sera à Mount Vernon (9 juin), Alexandria (10-12 juin), Annapolis (16-17 juin), Baltimore (19-21 juin), Philadelphie (25-28 juin), New York (1-4 juillet) Greenport (6-7 juillet), Newport (8-9 juillet), Boston (11-12 juillet) et Castine (14-15 juillet). L’Hermione rejoindra ensuite Lunenburg au Canada (18 juillet), puis l’archipel français de Saint-Pierre et Miquelon (23 juillet) avant de retraverser l’Atlantique pour arriver à Brest le 10 août. Après une semaine d’escale dans le port breton, le voilier doit retrouver son port d’attache de Rochefort autour du 29 août.
(© : FRANCIS LATREILLE - ASSOCIATION HERMIONE - LA FAYETTE)
L’Hermione à l’honneur à la Parade des Nations de l’OTAN
Pour l’anecdote, on notera par ailleurs que l’Hermione sera aussi à l’honneur de la 62ème Parade des Nations de l’OTAN, qui se déroulera à Norfolk le 25 avril. Chaque année, les militaires des 28 pays de l’Alliance organisent avec leurs familles un défilé de chars, assorti de programmes d’éducation pour les enfants et d’évènement culturels ouverts à tous. Après avoir présenté en 2014 un char dédié au Ville de Paris, le vaisseau amiral de De Grasse lors de la campagne d’Amérique, les Français ont choisi cette année l’Hermione, dont le char a été achevé le jour même du départ de la vraie frégate.  
 
 
 A lire: 
 

Aucun commentaire: