L'UNIVERSITÉ LIBERTÉ

L'UNIVERSITÉ LIBERTÉ

novembre 26, 2016

Deux folies. La vérité est que la France est accro au communisme, à l'étatisme socialiste

Ce site n'est plus sur FB, alors n'hésitez pas à le diffuser au sein de différents groupes, comme sur vos propres murs respectifs. D'avance merci. L'Université Liberté, un site de réflexions, analyses et de débats avant tout, je m'engage a aucun jugement, bonne lecture. Je vous convie à lire ce nouveau message. Des commentaires seraient souhaitables, notamment sur les posts référencés: à débattre, réflexions...Merci de vos lectures, et de vos analyses.

Librement vôtre - Faisons ensemble la liberté, la Liberté fera le reste. 

Deux textes plus ou moins anonyme un sur la France communiste, l'autre sur un Juppé "islamo-collabo"; deux folies mais aussi des vérités entre radicalisation et extrémisme... à débattre



Lettre à la France

Anonyme 
 
Chère France, ici l'Amérique.
Salut, la France, nous sommes désolés de ces sottises qui viennent d'arriver. 

En fait, nous sommes doublement désolés. De toute évidence, la cause ultime en est le gouvernement collaborationniste communiste que nous vous avons infligé depuis '45. Les communistes ont importé les Arabes; les Arabes ont fait ce qu'ils ont fait. Nous regrettons d'avoir à énoncer une évidence, mais voilà la vie sous le communisme pour vous. 

Nous faisons ce que nous pouvons à propos de nos propres communistes. Ce qui pour l'instant n'est pas grand-chose. Mais pourquoi nous attendre? Est-ce que Walesa a attendu Soljenitsyne? Quoi, est-ce qu'Obama va vous envahir? Comme Brejnev? Croyez-moi, Obama n'est pas Brejnev. 

Hé, la France! Ne laissez pas passer une crise sans en tirer parti! Voici un autre secret de l'Amérique: toujours et partout, il n'y a pas de victoire graduelle ou relative pour la Droite. Il n'y a qu'une victoire absolue en une seule étape. Attrapez la vague! Il vous faut surfer; vous ne pouvez pas vous contenter de pagayer. Attrapez la vague que vous pourrez, ou continuez à mourir. 

La Gauche, dont la mission est la destruction, peut prendre tout le temps qu'elle veut pour abattre la civilisation. Elle peut même tolérer de brèves rémissions. Elle joue avec une nation comme un chat avec une souris. Mais la Droite, dont la mission est la préservation, la restauration, la création, doit travailler de manière cohérente en une seule étape. 

Il y a un modèle de laser appelé laser femtoseconde. Pour un millionième de milliardième de seconde, il est plus brillant que le soleil. Si vous agissez politiquement sur la base de la raison et de la réalité, plutôt que de l'instinct et de l'émotion, vous n'allumez pas un incendie; vous construisez un laser femtoseconde.
Le dernier chapitre du chef-d'œuvre de de Maistre explique le processus de la contre-révolution pratique plus ou moins parfaitement. En théorie, étant des Français et non pas des barbares, vous n'avez rien à apprendre de nous. Mais puisque votre État est un satellite de l'Amérique, nous connaissons peut-être votre ennemi mieux que vous ne le connaissez. 

Quoi qu'il en soit, voici mon manifeste simple pour un changement pratique de régime. Dans un monde idéal, un million de Français se réunissent à Paris et obtiennent le respect de ces exigences, à peu près maintenant. Ce n'est pas un monde idéal et cela n'arrivera pas — mais ne devrait-on pas savoir où nous voulons aller? Primo: La Cinquième République a échoué et est abolie. Tout pouvoir d'État est transféré à une Nouvelle République Française dirigée par l'armée, sous la supervision de Mme Le Pen. Tout le pouvoir au Front National! Il n'y a pas besoin d'attendre une élection. Lénine a-t-il attendu une élection? 

Secundo: Les Quatrième et Cinquième Républiques sont déclarées Cinquième et Sixième. La vraie Quatrième est Vichy. Tous les régimes totalitaires du XXe siècle, le régime fasciste (Quatrième), satellite allemand, et le marxiste (Cinquième / Sixième), satellite américain, sont déclarés également criminels et traîtres à la patrie. Collaborer avec Londres, Berlin, Washington ou Moscou, c'est le même délit. 

Tertio: La France est fermée pour reconstruction. Ses frontières sont closes et resteront closes indéfiniment. Tous les étrangers, y compris les diplomates, sont soit déportés soit internés. Les Français bloqués à l'étranger, y compris des diplomates, sont soit rapatriés soit expatriés. Ces mesures ne prendront fin que lorsque la France sera une fois de plus une nation, et pas une province du Mondaméricain. 

Quarto: Les véritables frontières ne concernent pas que les seules migrations. La souveraineté politique est également compromise par la dépendance financière, commerciale et intellectuelle. Puisque la France d'aujourd'hui est un patient atteint de cancer et que seul un isolement strict peut la sauver, tous ces liens doivent être rompus. Une France future, forte et saine pourra les restaurer. 

Tous les titres français détenus hors de France sont annulés. Tout le commerce extérieur est réglé en or à un point d'entrée unique. Aucun produit manufacturé n'est importé. Toutes les liaisons Internet sont coupées. Seule la Nouvelle République achemine les paquets hors de France, seulement à Washington, et pour seulement trois objectifs: offrir des produits français à la vente; acheter des minéraux stratégiques; et négocier les questions planétaires réels tels que les droits sur l'océan, la contamination atmosphérique, la protection des oiseaux migrateurs et de la défense contre les astéroïdes. 

Quinto: À cause des actes criminels du régime communiste, qui visait à s'établir au pouvoir de façon permanente en important un nouveau peuple, la possession d'un passeport français délivré par la sixième République n'est pas une preuve de la nationalité française. Toute personne titulaire d'un passeport français, mais sans quatre grands-parents nés en France, doit présenter une nouvelle demande de citoyenneté à la Nouvelle République Française. 

Les demandes sont évaluées par la police. Toute personne à la fois assimilée et civilisée, sans égard à sa race, est acceptée. Tous les demandeurs restants sont déportés, ou internés si le Mondaméricain refuse de les accueillir. L'internement est pas une punition et n'en deviendra pas une, mais la France est une nation souveraine et personne ne la colonise. 

Sexto: La Nouvelle France n'est pas seulement dirigée par le Front national et l'armée, mais gouvernée par eux. La France a de la chance; une fois que les colons sont expulsés, elle n'a pas d'ennemis qui possèdent la force à la fois morale et physique de l'attaquer. Puisqu'elle n'a pas de besoin militaire pour son armée, elle peut l'utiliser pour la tâche beaucoup plus importante de la restauration de la nation. 



Tous les fonctionnaires de la sixième République sont présumés communistes jusqu'à preuve de leur patriotisme, et sont mis à la retraite à taux plein. Pour commencer, le nouveau gouvernement est entièrement composé d'anciens officiers militaires. Lorsqu'il est nécessaire de recruter, toute expérience dans le secteur officiel ou para-officiel, les forces de sécurité exceptées, est une disqualification inconditionnelle. En cas de doute, le processus de dénazification utilisé en Allemagne en 1945 est un bon guide. 

Septimo: La France est une nation catholique et ne peut pas être restaurée sans l'aide de l'Église. Malheureusement, cette institution aussi a été envahie par les communistes. La Fraternité Saint-Pie X est le successeur légal de l'Église catholique française. Tous les prêtres affiliés à l'Église du Nouvel Ordre sont présumés communistes jusqu'à preuve du contraire, et purgés comme les fonctionnaires. 

L'Église a pleine autorité sur tous les établissements d'enseignement de la maternelle à l'université; elle gagne la propriété de toutes les entreprises de médias et d'édition existantes. La liberté d'expression ne sera pas violée; les communistes peuvent rester communistes et continuer à essayer de colporter leurs produits toxiques, aux adultes en tout cas. Mais aucun organe de pouvoir conquis par le communisme ne peut survivre à sa chute. 

Octavo: Toutes les institutions philanthropiques, les ONG, les fondations, etc., sont transférées à l'État pour liquidation. De plus, la source d'énergie ultime de ces institutions pernicieuses, l'oligarchie financière du XXe siècle, ne peut pas être autorisée à survivre. 

Beaucoup de Français riches ont acquis leur argent honnêtement, même sous le régime corrompu des traîtres. Beaucoup l'ont mal acquis. Sans enquêter sur les affaires du passé, la richesse personnelle des riches doit être déclarée et plafonnée au maximum nécessaire pour assurer une vie de luxe. Les actifs au-dessus de ce plafond, mérités ou non, sont échangés contre des titres de noblesse. Les voleurs et les traîtres seront soulagés de s'échapper par ce petit sacrifice; les hommes d'affaires honnêtes et patriotes comprendront sa nécessité. 

Nono: Tous les secrets d'État, à l'exception des plans militaires, sont descellés. En utilisant ces documents, et toutes les sources vivantes encore disponibles, la Nouvelle République va parrainer l'ouvrage de la plus grande qualité portant sur l'histoire de la France au XXe siècle, un document de référence entièrement indépendant, patriotique et catholique sans complexe, qui ne sera contaminé par aucun biais, ni fasciste, ni communiste. 

Decimo: la France doit être restaurée culturellement, architecturalement, et industriellement. Tous les bâtiments construits en France, d'un caractère moderniste, communiste, islamiques ou autrement non-français, seront démolis et/ou remplacés dans un style historique français. 

Selon un degré compatible avec l'offre réelle de main-d'œuvre, la production industrielle de nourriture et de vêtements est interdite. Puisque la Nouvelle République a mis à la retraite l'ensemble du gouvernement, beaucoup de Français auront besoin de travail. La seule source envisageable de la demande de travail est la production artisanale sur les modèles pré-industriels; l'honneur et l'épanouissement ne peuvent être trouvés que dans des tâches égales au potentiel humain du travailleur. Tout le monde peut être un maçon ou charpentier; Personne ne devrait être condamné à vivre comme un robot industriel du XIXe siècle. 

Undecimo: La Nouvelle République Française est un régime temporaire visant à guérir la France, pas à la gouverner éternellement. Sa dernière tâche est de concevoir son propre remplacement permanent, presque certainement par une monarchie absolue héréditaire dans la grande tradition française. Bien sûr, il n'y a pas un Français sur mille aujourd'hui qui comprendrait ou soutiendrait ce plan. Pourtant, la moitié de la France, au moins, voit le même problème. 

Ce qui vous retient, chère France, est l'illusion que vous avez un remède plus facile, plus simple, plus indolore. La France a le cancer. Elle sait, même, qu'elle a le cancer. Je prescris une chimiothérapie; mais pourquoi pas de l'aspirine? L'aspirine n'a pas bon goût, alors elle doit sûrement aider. 

Pourquoi ne pas tout simplement réélire Sarkozy, avec son Karcher? Peut-être l'utilisera-t-il cette fois? Il va certainement promettre de le faire. Et puis pourquoi toute cette dictature militaire? Ne pourrions-nous élire Marine, à l'issue d'une élection constitutionnelle normale? Elle promet d'expulser les terroristes. Elle doit avoir une liste. Bien sûr, ils vont faire appel à Bruxelles, alors il va y avoir beaucoup de questions juridiques à résoudre… 

Hélas, la vérité est que la France est accro au communisme, comme un alcoolique à l'alcool. Ce matin, elle a une sacrée gueule de bois. Elle promet de cesser de boire. Eh bien, elle va certainement boire moins… France, je suis désolé. Il faut un sevrage brutal. Plus une seule goutte! Dans votre cœur, France, vous savez quoi faire. Et vous en avez peur. N'avons-nous pas tous peur du changement? 


Voici la traduction de l'anglais par mes soins d'une lettre ouverte, anonyme, mais nettement dans la lignée réactionnaire de Mencius Moldbug. Cette lettre est complètement folle, mais sa folie a l'avantage d'être aux antipodes de la Folie Française ultra-socialiste, et je trouve cela fort raffraîchissant. Cette traduction ne signifie bien sûr pas approbation, loin de là; je ne vois dans ce manifeste aucun point sur lequel je n'aie rien à redire. J'ai dans le passé longuement expliqué mes différends intellectuels avec Moldbug, et ils restent les mêmes. Quant à une version libérale du changement de régime, pour comparer, il y en a une sur mon blog, signée Roman Perdeanu — vous pouvez-voir les différences entre ce que le liquidateur y fait ou n'y fait pas — et dans ce second cas laisse les citoyens autant libres de le faire que responsables civilement du résultat.
 


Les casseroles de Juppé, ça vous tente ?

Petit florilège : les casseroles de Juppé chantent faux, prises au hasard sur le Net : Alain Juppé, ancien repris de justice, très lourdement condamné en première instance à 18 mois de prison avec sursis, 5 ans de privation de ses droits civiques, et 10 ans d’interdiction de se présenter devant des électeurs pour avoir, disent les juges, « trompé la confiance du peuple français » (peine réduite en appel, suite à des pressions elles-mêmes pénalement répréhensibles, de la part du Président de la République Jacques Chirac, et du Premier Ministre Jean-Pierre Raffarin 

Alain Juppé se voit déjà candidat à la présidentielle en 2017, maintenant que Jean-François Copé et Nicolas Sarkozy semblent hors-jeu.
Mais Alain Juppé a un passé qu’il faut rappeler.

1995, l’affaire de l’appartement
En juin 1995, Le Canard enchaîné révèle qu’Alain Juppé, à l’époque Premier ministre, a donné des ordres pour baisser le loyer de son fils Laurent qui occupe un appartement rue Jacob dont la ville de Paris est propriétaire. Dans la même rue, Alain Juppé occupe un appartement de
189 m2 pour un loyer anormalement bas et y fait réaliser des travaux de plusieurs millions de francs aux frais du contribuable.
Alain Juppé déménagera après une plainte pour « prise illégale d’intérêt » déposée par l’Association des contribuables parisiens fondée par le jeune Arnaud Montebourg.

1999, l’affaire des emplois fictifs de la ville de Paris
En 1999, Alain Juppé est mis en examen pour « abus de confiance, recel d’abus de biens sociaux et prise illégale d’intérêt » dans le cadre d’une affaire de financement occulte d’emplois fictifs, pour des faits commis alors qu’il était secrétaire général du RPR (ancêtre de l’UMP) et maire adjoint de Paris (aux Finances).
Le 30 juin 2004, le tribunal correctionnel de Nanterre condamne Alain Juppé à dix-huit mois de prison avec sursis et à une peine de dix ans d’inéligibilité.
Le 1er décembre 2004, la Cour d’Appel réduit la condamnation à quatorze mois de prison avec sursis et un an d’inéligibilité.
Relisons avec intérêt les propos de la Cour d’Appel : 

« Il est regrettable qu’au moment où le législateur prenait conscience de la nécessité de mettre fin à des pratiques délictueuses qui existaient à l’occasion du financement des partis politiques, M. Juppé n’ait pas appliqué à son propre parti les règles qu’il avait votées au parlement. » 

Qui pourra croire qu’Alain Juppé est l’homme de la situation ?

La retraite dorée d’Alain Juppé : la réforme pour nous, le jackpot pour lui !
Voici une des plus belles illustrations du mépris dont Alain Juppé fait preuve pour ses concitoyens. Fin 2002, juste avant que n’entre en vigueur la réforme mise en œuvre par ses amis au gouvernement, Alain Juppé fait valoir ses droits à la retraite d’inspecteur des finances alors qu’il n’a quasiment jamais exercé ce métier : il existe une loi sur mesure qui permet aux inspecteurs des finances, tout en faisant carrière politique, de cotiser comme s’ils étaient encore en poste !

A 57 ans, Alain Juppé n’a pas laissé passer l’occasion de profiter de cette loi indigne. Pourtant, depuis longtemps, il explique à qui veut bien l’entendre qu’il faut allonger la durée de cotisation des fonctionnaires à 40 ans minimum et repousser l’âge du départ à plus de 60 ans. Mais ça, c’est pour les autres, pas pour lui ! La retraite d’Alain Juppé a été fixée à 3 654 euros par mois… auxquelles s’ajoutent les indemnités d’élu et de ministre. Ces indemnités cumulées sont néanmoins plafonnées à 7 775 euros, la retraite de fonctionnaire étant par contre pleinement cumulable.

Allez, pour remuer le couteau dans la plaie : J.O n° 302 du 28 décembre 2002 page 21910 Décrets, arrêtés, circulaires- Mesures nominatives Ministère de l’économie, des finances et de l’industrie Arrêté du 13 novembre 2002 portant admission à la retraite (inspection générale des finances) NOR: ECON0200088A Par arrêté du ministre de l’économie, des finances et de l’industrie en date du 13 novembre 2002, M. Juppé (Alain), inspecteur des finances, est admis, sur sa demande, à faire valoir ses droits à la retraite, à compter du 1er janvier 2003. ÉTAT CIVIL : M. Alain Juppé – Né le 15 août 1945 à Mont-de-Marsan (Landes) – Circonscription d’élection : Gironde (2ème) – Groupe politique : UMP – Profession : Inspecteur des finances – MANDATS ET FONCTIONS À L’ASSEMBLÉE NATIONALE – RÉÉLU le 16/06/2002

Petite cerise sur le gâteau « recette langue de bois » pour ce type qui ose parler d’obscurantisme » lorsqu’il s’agit de dénoncer, à l’époque, l’islam « obscur » dans un lointain pays, alors que l’islam, obscur par nature commence à frapper chez nous et que ce quidam part « draguer » de futures voix en Algérie, pour 2017, et qui sait si bien lécher les babouches musulmanes, même les plus louches. 

Celui qui est devenu, horreur d’entre les horreurs, notre ministre des affaires étrangères, vient de justifier(1), une nouvelle fois, le titre d’islamo-collabo qui lui a été donné la semaine dernière dans l’édito (2) de Riposte laïque, au grand dam du distingué Jean-Marcel Bouguereau, du Nouvel Observateur. En effet, on savait déjà que le roi des compromissions avec l’islam avait accordé un terrain sous forme de bail emphytéotique à l’association des musulmans de Gironde pour y construire un gigantesque complexe islamique qui dépendra de Tareq Oubrou, celui qui reconnaît volontiers que les musulmans peuvent, temporairement, tant qu’ils sont en minorité, respecter la loi de la République mais qui, dès qu’ils sont en nombre suffisant, doivent appliquer la charia in extenso.

On savait déjà que le roi des compromissions avec l’islam était opposé à la loi contre la burka au nom de la « stigmatisation possible de l’islam », et avait proclamé(3) que l’islam était compatible avec la République parce que « la France doit être accueillante et respectueuse des différences ». 

Les méfaits du sieur Juppé continuent : en pleine révolution égyptienne, quand le fanatique(4) Qardawi prêche(5) devant des centaines de milliers de musulmans place al-Tahrir, le ministre (impossible de dire « notre ministre ») va discuter avec ceux qui sont parmi les plus intransigeants des musulmans et ose dire que l’on se trompe sur eux… On se trompe sur eux, monsieur le Ministre ?

Ah bon… ces doux rêveurs(6) qui ont pour objectif avoué d’instaurer des républiques islamiques dans les pays à majorité musulmane ont même réussi, au cours de leur histoire, à se faire interdire dans plusieurs pays arabes et musulmans, comme la Syrie ou l’Egypte de Nasser (les doux Frères avaient assassiné neuf ans auparavant le premier ministre égyptien et semblaient prêts à poursuivre leur œuvre de mort) et leur branche palestinienne est devenue le Hamas, organisation terroriste qui appelle ouvertement à la disparition d’Israël et applique de façon terrible la charia, notamment à l’endroit des femmes et des homosexuels.

Ce sont toujours les mêmes qui, bien que prétendant avoir fait évoluer le mouvement en prônant démocratie et modernisme, ont décidé en 2007, c’était hier, que ni les coptes ni les femmes n’étaient assez qualifiés pour devenir Président de la République ! Ce sont les mêmes qui ont permis que naisse le Conseil européen de la fatwa(7), dirigé par Qardawi, qui « s’est donné pour mission d’émettre des fatwas spécialement destinées aux musulmans vivant en Europe afin qu’ils puissent rester intégralement gouvernés par la charia » (wikipedia)… 



Mais il semble bien que l’islamo-collabo Juppé aime la démocratie à la sauce islamique, il aime la charia, il n’aime donc ni la France ni la République, ni ses valeurs : l’égalité homme-femme, et la liberté d’expression. On rappellera utilement à celui qui manie la takkia autant que ses interlocuteurs du Caire qu’il suffit, pour savoir le vrai, d’aller lire le manifeste(8) en 50 points du fondateur des Frères musulmans, qui est toujours d’actualité… 

On y lit quelques joyeusetés propres à rassurer un ministre de la République française, prêt à collaborer avec les pires ennemis du genre humain qui soient : 

– Modifier les lois afin qu’elles soient conformes à la charia (loi islamique) dans tous les secteurs d’activités
– Resserrer les liens entre les pays musulmans, particulièrement entre les pays arabes en vue d’un rétablissement du califat.
– Répandre l’esprit islamique dans tous les ministères du gouvernement afin que tous les employés se sentent obligés d’adhérer aux enseignements de l’islam
– Surveiller la conduite de tous ses employés et mettre fin à la séparation entre la vie privée et la vie professionnelle.
– Modifier les horaires de travail en été et en hiver afin que tous puissent facilement accomplir leurs obligations religieuses.
– Évaluer toutes les décisions gouvernementales en regard de la loi et des enseignements de l’islam. Les fêtes nationales, les réceptions, les conférences officielles, la vie dans les prisons et les hôpitaux devraient être conformes aux enseignements de l’islam. Les heures de travail devraient être établies de telle sorte qu’elles n’entrent pas en conflit avec les heures des prières.
– S’occuper de la «question de la femme » d’une façon qui améliore son statut et lui assure une protection qui soit conforme avec les enseignements de l’islam. Ce dossier (le plus important socialement) doit se garder des positions non orthodoxes de ceux dont les opinions sont soient déficientes soient excessives.
– Reconnaître que la fornication est un crime, quelles que soient les circonstances; un crime détestable qui mérite la flagellation.
– Interdire toutes les formes de jeux: loteries, courses et casinos.
– Faire campagne contre la consommation d’alcool et de drogue: le salut de la nation dépend de leur interdiction.
– Faire campagne contre le port de vêtements inconvenants et contre les conduites relâchées; éduquer les femmes sur ce qui est convenable, et être particulièrement strict envers les enseignantes, les élèves et les étudiantes, les femmes médecins et de manière générale avec tous ceux qui travaillent dans ces domaines.
– Revoir le programme scolaire offert aux jeunes filles et s’assurer qu’il diffère de celui des garçons à plusieurs étapes de leur éducation.
– Interdire la mixité entre les étudiants des deux sexes; traiter les fréquentations entre jeunes gens en âge de se marier comme un crime qui doit être puni.
– Fermer les salles de danse moralement indésirables et les boîtes de nuit, et interdire la danse et les autres passe-temps du même genre.
– Inspecter les théâtres et les salles de cinéma et choisir avec rigueur les films et les pièces qui y seront présentés.
– Censurer les chansons et sélectionner soigneusement celles qui seront diffusées.
– Choisir soigneusement les conférences, les chansons et les sujets qui seront diffusés à la radio: utiliser la radio pour éduquer la nation d’une manière vertueuse et conforme à la morale.
– Confisquer les histoires provocatrices, les livres qui promeuvent le scepticisme d’une manière insidieuse, les journaux qui encouragent l’immoralité et ceux qui profitent de manière indécente des désirs lascifs.
– Considérer sérieusement la mise sur pied d’une police des moeurs (hisba) responsable de punir ceux qui transgressent ou attaquent la doctrine islamique, tels ceux qui ne se conforment pas au jeûne du Ramadan, ceux qui ne font pas leurs prières, ceux qui insultent la foi et ceux qui commettent d’autres méfaits similaires. Vous l’avez compris, le sieur Juppé est indigne. Indigne d’être ministre du pays des droits de l’homme et de la femme.

Le sieur Juppé est un collaborateur prêt à vendre pour une bouchée tout ce qui fait le plaisir de vivre en France : l’égalité, la mixité, la liberté d’expression, de mœurs et de religion, l’art, le primat de la loi des hommes sur la loi divine… 

Monsieur Juppé est notre honte et nous ne pardonnerons pas à ce gouvernement de lui avoir donné un rôle et un pouvoir iniques, à vous qui nous trahissez de la pire des manières. S’il y avait une vraie gauche, encore laïque et républicaine, en France, elle demanderait immédiatement sa démission, pour complaisance grave avec le fascisme !

Nous espérons qu’un Nuremberg jugera tous les islamo-collabos, et, quand ce jour arrivera, Juppé sera en bonne place !

Christine Tasin

Aucun commentaire: