L'UNIVERSITÉ LIBERTÉ

L'UNIVERSITÉ LIBERTÉ

novembre 30, 2014

Les socialistes de droite ont retrouvé leur leader charismatique: SarkoTax !! Quel bonheur !!

L'Université Liberté, vous convie à lire ce nouveau message. Des commentaires seraient souhaitables, notamment sur les posts référencés: à débattre, réflexions...Merci de vos lectures, et de vos analyses.

Une élection à l'UMP afin de désigner un leader, ouf, effectué et sans souci informatique. Pour quel projet en 2017 ? Avec quel baron ?
Enfin j'ai bien peur que d'ici là l'UMP n'existera plus. Monsieur Sarkozy aura bien pris soin de créer un nouvel organisme politique rassembleur (ou centralisateur) duquel il sera le fondateur, le  coordinateur, le principal acteur et décideur. Duplicité ? Ne voudrait-il pas occulter les primaires dans ce nouvel outil politico/électoraliste pour 2017 ?
Qu'en pensez-vous gentes personnes de l'UMP comme sympathisants ?
Ce qu'en pense les libéraux, ........................., ?

Voici les résultats de cette élection UMP:

Adhérents à jour de cotisation, inscrits de plein droit : 268 236
Votants : 155 851
Bulletins blancs : 434
Suffrages exprimés : 155 285
Majorité absolue : 77 643

Hervé MARITON : 9 809
Nicolas SARKOZY : 100 159
Bruno LE MAIRE : 45 317
168 077 adhérents pouvaient choisir de ne pas le faire élire.


 Avec Hollande me diriez-vous ce fût pire ! Non pas plus, très similaire...et avec Marine se sera très rigolo, une vraie chute...Socialistes de gauche, socialistes de droite, socialistes des extrêmes...Les libéraux sont gavés en France de votre philosophie du socialisme, révisez svp vos lectures et osez la Liberté, encore faut-il en connaitre son sens tant philosophique qu'historique.



Voici un optimiste contributeur et fan "sarkoziste":

Un vainqueur!!! : l'UMP, dispose enfin d'un véritable patron : Sarkozy ! La victoire de l'ancien président est nette sans être spectaculaire. Elle ouvre une nouvelle ère politique. Place aux idées et à un programme d'alternance. Nicolas Sarkozy le 29 novembre 2014, c'est une date qui en marquera l'histoire, celle d'un homme et du peuple de France qui attendait un chef charismatique! Ouf c'est Fait mais le plus dur reste en devenir!

Depuis quelques semaines, il était de bon ton dans les médias et la presse d'assener que la campagne de Nicolas Sarkozy patinait, tournait en rond, lassait, frôlait l'abîme... Les plus mauvais connaisseurs des ressorts politiques et populaires de la France imaginaient déjà un second tour mais voilà? Que l'homme Nicolas Sarkozy qui se refuse aux interviews y compris samedi soir, où quelques dindes dites journalistes politiques ,en faisaient avec des gorges chaudes des commentaires stupides, comparant sa victoire à une défaite puisqu'elle avaient définies qu'il devait faire un score de 75 à 80%!!!


Avec 64,5 % des suffrages exprimés, l'ancien président n'a pas à attendre la Saint-Nicolas du 6 décembre pour l'emporter. Il redevient président de l'UMP le jour où Jacques Chirac souffle ses 82 bougies : On appréciera ces symboles... Dans le détail, Sarkozy obtient 100 159 voix. En 2002, lors du congrès fondateur de l'UMP, Alain Juppé l'avait certes emporté avec 79,42 %, mais cela ne représentait que 37 822 voix. Sur les 164 000 adhérents, un peu plus de 48 000 avaient pris part au vote... Les 85 % obtenus par Nicolas Sarkozy en 2004 ne représentaient que 60 266 bulletins. Lors de la tragi-comédie de 2012, Jean-François Copé s'imposa avec 87 388 voix et une participation de 54 %. Le Sarkozy de 2014 est donc le président de l'UMP le mieux élu en nombre de voix. Dès demain, cela comptera....
(Notamment à l'heure où les primaires ouvertes ont le vent en poupe à l'UMP.)


L'ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin a comme souvent résumé par une énième" Raffarinade" ce nouveau rapport de force à l'UMP : "Un résultat qui désigne un vainqueur et trois gagnants." Omettant que le seul gagnant, en était bien évidemment avant tout la France qui retrouvait enfin un chef Charismatique, en lieu et place d'un pygmée boutonneux nous étant venu de Corrèze, le 6 mai 2012, un petit notaire de province qui avait Henri Queuille comme modèle, l'ayant par ailleurs cité à de multiples occasions lors de sa campagne présidentielle: François Hollande n'en retint de lui que ces deux aphorismes: « Il n'est aucun problème assez urgent en politique qu'une absence de décision ne puisse résoudre. » « La politique n'est pas l'art de résoudre les problèmes, mais de faire taire ceux qui les posent. »

Toutefois redevenons sérieux puisque la France est en danger? Hors des commentaires stupides de commentatrices dites politiques, disons-le ouvertement c'est une victoire qui n'en demeure pas moins brillante, plus de 58% de participation, 64,50% des voix obtenues en moins de deux mois de campagne, la globalité des médias et d'une presse le massacrant, lui relevant une foultitude de travers y compris les plus sordides, voila qu'enfin Nicolas Sarkozy à repris en main la direction du plus grand parti politique de cette nation, comme il y a dix ans! 

La tache est immense, il ne s'agit pas de lui, mais de la France, souillée, abimée, méprisée, entachée depuis les méfaits commis en moins de trente mois, par une alliance contre nature, Socialo Communiste et Trotskiste dite les verts? Qu'elle belle palette d'extrémistes avec le FRONT de Gauche de Mélenchon.

Certes la presse couvrit en 2011 et 2012 François Hollande de louanges le trouvant comme un homme plutôt aimable, très cultivé, grand admirateur de Bergson, fort courtois, il possédait disait-elle, à l'inverse de Sarkozy, un don incontestable de séduction, une culture remarquable, de l'éducation, tout le contraire d'un Nicolas Sarkozy inculte, brut de décoffrage, mal élevé, impertinent, insolent etc. Que n'avons nous pas entendu comme qualificatifs méprisants envers lui, dès 2008 date à laquelle il refusa aux journaliste le rétablissement d'amendements fiscaux défaits sous Juppé!! 

François Hollande avait hélas, bien des travers soigneusement cachés par ces mêmes Média et cette presse de plus en plus gauchisante, à savoir que hors son intelligence il subsistait chez cet être atteint de "Procratisme" à savoir tout remettre au lendemain, par l'habitude qu'il a de considérer les questions sous tous leurs aspects à un point tel que cela en paralyse, annihile totalement à sa volonté d’action.

Certes François Hollande est conférencier persuasif, dialecticien retors, ingénieux faiseur de plans, il se montre plus habile à exposer les difficultés, mais bien meilleurs à savoir les esquiver, qu'à les trancher. Peut-être aussi n'a-t-il pas, dans le fond de son cœur, parfaitement confiance dans l'outil qu'il est appelé à manier ou bien ne sait nullement comment faire tel Gamelin. 

Bref, François Hollande n'est pas, dans le sens plein du mot, un chef charismatique, sa bonhommie franchouillarde le ridiculise face au monde entier, dans toutes les ambassades l’on se gausse de lui et n'en retienne que ses bons jeux de mots. En conclusion il est à l'égal de Maurice Gamelin en faisant partie de ses hommes qui font plus de mal à leur pays par leur incapacité à savoir trancher dans le vif, supprimer en quatre ans 1,5 millions de fonctionnaires inutiles , stopper les hémorragies d’embauches "keynésiennes "et revoir au plus vite ses stratégies" malthusiennes". Son inaptitude à l'action et ses indécisions face au monde réel promet non seulement notre économie à une faillite certaine, mais de surcroît, il est une menace envers notre Vème République qu'il place à la merci du Front national mais davantage encore, sous la coupe réglée des marchés financiers!



La France depuis le 6 mai 2012 comme celle de 1940, souffre de l'absence de leadership et de stratégie. Comment ne pas dépeindre François Hollande sous les traits du général Weygand ou plutôt ceux Maurice GAMELIN, Nommé généralissime des forces franco-britanniques, lui qui estima alors la ligne Maginot et les Ardennes infranchissables, il fut donc persuadé que les Allemands attaqueraient en Belgique comme en 1914. Le 10 mai 1940, l'attaque prévue a lieu. Aussitôt, Gamelin fait avancer ses meilleures troupes vers le nord pour épauler l'armée belge et protéger le territoire français par une stratégie de défense avancée. En fait, il se trompait alors complètement sur le centre de gravité de l’attaque allemande ce qui conduisit à la défaite !!!

Pourquoi une telle comparaison me diriez-vous, tout simplement puisque comme dans les années du" Front Populaire", on désarma dangereusement la FRANCE, lui amputant dans les périodes les plus troubles de son histoire son armée de quelques 60.000 hommes, en mois de trente mois, lui coupant et amputant de plus de 40% à ses budgets, au lieu de réduire drastiquement une fonction publique d'état et territoriale qui souffre d'une excédant de 1 millions 500 000 fonctionnaires sous utilisés ou fort mal employés 

Voici ce que devra en réparer très vite le nouveau patron de l'UMP, élu avec 64,5% des voix, il doit mobiliser ses troupes et à toutes les énergies afin de remettre très vite une FRANCE au travail, lui proposer un nouveau contrat d'Avenir?

Soit une tache immense afin que nous en retrouvions et fassions que cette nation en brille de nouveau à tous ses éclats d'autrefois et qu'elle redevienne le phare de cette Europe qu'elle participa sous le Général de Gaulle aidé du chancelier Allemand Adenauer à la construire en lui donnant 70 années de paix et 30 années d'un gloire incontestable de par le Monde, mais détruite dans ses splendeurs par 20 années de gouvernance Socialiste, que de toute manière il nous faudra bien les en bouter hors des ors de la république , si nous ne voulons plus être le problème de l'Europe et de nous-mêmes. 


Fernand Chaput.


 http://universite-liberte.blogspot.fr/.../nicolas-sarkozy...

8 commentaires:

Sylvie Cougoureux a dit…

Berk

E Duke Vincent a dit…

Deja vu...rien a voir circulez...Pinochet a donné de meilleurs résultats !

Élisa Naibed a dit…

Quelle dithyrambe ivre, de la part de ce Fernand Chaput, un gauchiste à la mode sarkozyste... Une diarrhée de mots sans aucun rapport avec la triste et cruelle réalité: la France devra probablement choisir entre deux nains cyniques et sans scrupules, et deux socialismes, le pire et le plus plus pire! ...

E Duke Vincent a dit…

Le problème des liberaux -a mon sens- c'est de ne pas avoir traité des identités, de l'"identitaire"...
Comme cela est davantage le cas aux US ou en Autriche...

Stef Nah a dit…

L'UMP ne l'intéressait que pour être élu. Si ça recommence, il rétablira l'empire, comme en 1852 !

Philippe Leménager a dit…

<< Ce qu'en pense les libéraux >>
On s'en fout !
Ni l'UMP ni Sarkozy ne sont libéraux.
Libéraux de L'UMP, rejoignez le Parti Libéral Démocrate !

Bernard Gaubert a dit…

La solution c'est nous le peuple qui l'avons, que tous les groupes de Facebook qui veulent un véritable changement se regroupe, discutent et nomme un candidat pour les présidentiels avec un programme de réformes pragmatiques, cohérentes qui aura pour conséquence que du positif pour tous les habitants de ce pays....sauf pour les carriéristes de politique. VIVE la France Libre.

Alain Cremades a dit…

Je désire éviter en ce premier janvier, de débuter cette année par un flot d'insultes infiniment plus graveleuses que celles du Capitaine Haddock. Par conséquent je ne commenterai pas l'actualité de ce @$%&£¤ de gros %µ@^^ de Sarkozy...