L'UNIVERSITÉ LIBERTÉ

L'UNIVERSITÉ LIBERTÉ

avril 18, 2015

La Fayette /USA - L'Hermione - Rendez des comptes transparents et publiquement aux citoyens-contribuables !

L'Université Liberté, un site de réflexions, analyses et de débats avant tout, je m'engage a aucun jugement, bonne lecture, librement vôtre. Je vous convie à lire ce nouveau message. Des commentaires seraient souhaitables, notamment sur les posts référencés: à débattre, réflexions...Merci de vos lectures, et de vos analyses.

 The Metropolitan Museum of Art / Domaine public
Rencontre entre George Washington et le marquis de Lafayette à Mount Vernon, en 1784. Huile sur toile, 1859.

DERNIÈRES NEWS
L’Hermione approche des côtes américaines. La réplique du navire qui emmena en 1780 La Fayette se battre pour l’indépendance américaine au côté de George Washington, doit arriver à Yorktown le 5 juin. 

"La fin du voyage approche à grands pas", écrit le blogueur embarqué sur l'Hermione. "La mâture a été prise d'assaut par les gabiers qui s'offrent une dernière ascension au grand large pour profiter de l'horizon infini sur l'océan", poursuit-il. Sauf vents contraires, la frégate accostera le 5 juin à Yorktown, pour la première de ses onze escales sur la côte est. Yorktown, une escale chargée de symboles, puisque les Américains et leurs alliés français y ont remporté la bataille décisive contre l’armée anglaise, le 19 octobre 1781. François Hollande et Barack Obama parlent du trois-mâts comme du symbole de "plus de deux siècles d’amitié" entre les deux pays.


Sommaire: 

A) « L’Hermione » prête à mettre le cap sur les côtes américaines par Elsa Dicharry - les echos.fr

B)  La motion La Fayette (11 juillet 1789) - Sur la page pour une démocratie libérale (3/21) (Droits de l'Homme)


D) L'Hermione frégate de la honte - Facebook groupe

E) L'Hermione : un voyage à 6 millions - par - Sud-Ouest 

F) Première sortie en mer pour l'Hermione, réplique du navire de La Fayette - par  - bateaux.com

G) La Fayette et l’Hermione, héros de l’Indépendance américaine -

Avant l’Hermione, La Fayette et la Victoire partaient de Bordeaux - par Ludovic Lamarque - rue89bordeaux

La Fayette de Wikiberal


Rhôooo qui est-ce ?? Il va prendre les voiles merci, photo de Ségolène

A) « L’Hermione » prête à mettre le cap sur les côtes américaines

La réplique de la frégate française, qui emmena en 1780 le marquis de La Fayette en Amérique, mettra à son tour les voiles samedi pour traverser l’Atlantique. Une grande fête populaire en perspective.

Des dizaines de milliers de personnes sont attendues ce samedi entre Port-des-Barques et Fouras, à l’embouchure de la Charente, pour assister au départ de « L’Hermione ». La réplique de la frégate française qui emmena, en 1780, le marquis de La Fayette en Amérique, doit larguer les amarres à 22h30 précises et partir à l’assaut de l’Atlantique, après qu’un grand spectacle pyrotechnique aura salué son départ. Auparavant, « L’Hermione » venant de l’île d’Aix qu’elle aura quittée à 16 heures, fera un demi tour sur la Charente au niveau de Soubise avant de rejoindre son mouillage à 20h30. Elle sera escortée d’autres embarcations, notamment du trois mâts Belem. 

Un moment fort pour Benedict Donnelly, le président de l’association Hermione-La Fayette, à l’origine de la construction du bateau dans l’arsenal de Rochefort. « Nous n’avions pas prévu d’être nous même armateur et société de navigation », raconte-t-il, mais aucune entreprise n’a voulu prendre le risque de faire naviguer cette frégate qui nécessite de monter « à 47 mètres de hauteur pour toutes les manœuvres » et dont « l’équipage est mixte », avec 78 personnes à bord, des hommes et des femmes, parmi lesquels 15 professionnels et 63 volontaires.


7.500 miles marins à parcourir

Au XVIIIe siècle, 200 personnes composaient l’équipage du bateau et les manœuvres étaient par conséquent plus rapides. « Prendre des ris [réduire la surface d’une voile en la repliant en partie, NDLR] dans les hunes [plates-formes intermédiaires dans les mâts du bateau, NDLR] dans de bonnes conditions météo, c’est de 3 à 4 heures de travail avec tout l’équipage en haut, explique Yann Cariou, l’actuel capitaine de « L’Hermione ». A l’époque, ils devaient mettre une demi-heure ». Mais, les marins du XVIIIe siècle ne bénéficiaient pas des prévisions actuelles permettant de ne pas se laisser surprendre par du gros temps.
Au total, « L’Hermione » doit parcourir 7.500 miles marins, soit 13.000 kilomètres. Le bateau fera une première escale aux Canaries, du 6 au 9 mai, où aura lieu une relève d’équipage. Puis il s’élancera en direction des Etats-Unis, et à l’issue d’une traversée de 27 jours gagnera les côtes américaines à Yorktown – berceau de l’indépendance américaine –, en Virginie, le 5 juin. Il fera ensuite étape à Mount Vernon, Alexandria, Annapolis, Baltimore, Fort Mifflin, Philadelphie, New York, Greenport, Newport, Boston et Castine.


« Mouvement extraordinaire » aux Etats-Unis

« Il était difficile de susciter beaucoup d’enthousiasme avant de savoir quand le bateau allait venir. Maintenant le mouvement est extraordinaire » outre-Atlantique, note John Crawford, vice-président de la fondation Hermione. De fait, le marquis de La Fayette, qui vint apporter la nouvelle du soutien du roi de France aux insurgés américains, reste un mythe aux Etats-Unis. « Au Congrès, siège de tous les grands moments de la vie politique du pays, il n’y a que deux portraits : celui de Washington et celui de Lafayette », rappelle-t-il.
A New York, raconte la ministre de l’Ecologie Ségolène Royal, qui a soutenu le projet pendant des années en tant que présidente de la région Poitou-Charentes, « la frégate de la liberté passera le 4 juillet [jour de la fête nationale, NDLR] devant la statue de la liberté ». Tout un symbole.
«  L’Hermione » poursuivra ensuite sa route jusqu’à Saint-Pierre et Miquelon où elle est attendue le 23 juillet, après une escale au Canada. Puis repartira vers la France continentale, avec une arrivée à Brest programmée entre le 10 et le 17 août.



B)  La motion La Fayette (11 juillet 1789)
La nature a fait les hommes libres et égaux ; les distinctions nécessaires de l'ordre social ne sont fondées que sur l'utilité générale.
Tout homme naît avec des droits inaliénables et imprescriptibles ; telles sont la liberté de toutes ses opinions, le soin de son honneur et de sa vie ; le droit de propriété, la disposition entière de sa personne, de son industrie, de toutes ses facultés ; la communication de ses pensées par tous les moyens possibles, la recherche du bien-être et la résistance à l'oppression.
L'exercice des droits naturels n'a de bornes que celles qui en assurent la jouissance aux autres membres de la société.
Nul homme ne peut être soumis qu'à des lois consenties par lui ou ses représentants, antérieurement promulguées et appliquées.
Le principe de toute souveraineté réside dans la nation.
Nul corps, nul individu ne peut avoir une autorité qui n'en émane expressément.
Tout gouvernement a pour unique but le bien commun. Cet intérêt exige que les pouvoirs exécutifs, législatifs et judiciaires, soient distincts et définis, et que leur organisation assure la représentation libre des citoyens, la responsabilité des agents et l'impartialité des juges.
Les lois doivent être claires, précises, uniformes pour tous les citoyens.
Les subsides doivent être librement consentis et proportionnellement répartis.
Et comme l'introduction des abus et le droit des générations qui se succèdent nécessitent la révision de tout établissement humain, il doit être possible à la nation d'avoir, dans certains cas, une convocation extraordinaire de députés, dont le seul objet soit d'examiner et corriger, s'il est nécessaire, les vices de la constitution.






«Défenseur de cette liberté que j'idolâtre, libre moi-même plus que personne, en venant comme ami offrir mes services à cette république si intéressante, je n'y porte que ma franchise et ma bonne volonté, nulle ambition, nul intérêt particulier; en travaillant pour ma gloire, je travaille pour leur bonheur. […] Le bonheur de l'Amérique est intimement lié au bonheur de toute l'humanité ; elle va devenir le respectable et sûr asile de la vertu, de l'honnêteté, de la tolérance, de l'égalité et d'une tranquille liberté



Lorsque la population parisienne s’est levée spontanément pour repousser l’agression et reconquérir ses droits, nos droits à tous, les imprescriptibles droits du genre humain, elle a daigné se souvenir d’un vieux serviteur de la cause des peuples : en me proclamant son chef, en associant mon nom à ses triomphes, elle a récompensé les vicissitudes d’une vie entière. [En 1789] naquit le funeste système de division et d’anarchie dont vous connaissez les déplorables suites. […] Mais le sens exquis de la population actuelle nous préservera de ce malheur. […] Vous êtes les élèves de la révolution et votre conduite dans les grandes journées de gloire et de liberté vient d’en montrer la différence
C’est à l’heure du danger que je souhaite partager votre fortune. Je ne veux obtenir de vous qu’une seule faveur, celle de me battre comme un simple soldat, volontaire et sans solde. Je suis ici pour apprendre et non pour enseigner. "

Marie Joseph Paul Yves Roch Gilbert du Motier, marquis de La Fayette
Marquis de Lafayette

Par Jacques de Guénin. Un article de l'Institut Coppet. Pendant la plus grande partie du vingtième siècle, une culture d'inspiration jacobine ou marxiste a imprégné le pouvoir, l'administratio...

1 commentaire:

packers movers bangalore a dit…

I must be thankful for sharing your ideas.Thank you for the good writeup.its a brelient job.please visit here for more detail:
Packers And Movers Bangalore charges